Château d’Egeskov, plus beau château du monde?

Je n’ai pas encore visité la totalité des châteaux à travers la planète, mais jusqu’à maintenant le château d’Egeskov au Danemark m’a paru être le plus beau château du monde ! Ou du moins, un des plus beaux châteaux modernes (il a été construit en 1554) que j’ai pu voir.

chateau-egeskov-de-haut

Attention, je ne juge pas le château uniquement sur son aspect extérieur et architectural (qui est assez classique concernant le château d’Egeskov), mais ce qui fait la particularité de celui-ci, c’est ses nombreux jardins, ses musées, son intérieur et son entretien sans faille.

Les musées

En arrivant dans le complexe d’Egeskov (pour la petite parenthèse, l’entrée n’est pas donnée avec environ 25€) la première chose qu’on peut apercevoir est le musée de la mécanique. Dispersé en plusieurs bâtiments, celui-ci présente des centaines et des centaines de vieilles voitures, motos, charrettes, vélos etc, on y trouve même des vieilles Renault ! Chose étonnante, on peut également trouver des petits ateliers où on peut s’entraîner à changer une roue par exemple ! A la fin du musée mécanique on peut également trouver une grande vitrine avec des centaines de vieilles poupées, vous savez, le genre de vieilles poupées dignes des films d’horreur avec leur regard psychopathe…

Un peu plus loin se trouve le musée Falck, qui présente tous les modèles de véhicules de secours et des accessoires de la marque danoise, du plus ancien au plus récent, là encore vous y trouverez un catalogue très complet.

On peut également y trouver la « Crypte de Dracula », je m’attendais à beaucoup de ce musée mais déception, il s’agit d’une toute petite pièce avec un « cercueil » qui fait un peu de bruit quand on passe devant… A voir pendant la période d’Halloween si il y a quelque chose de spécial?

crypte dracula

Enfin, au détour d’un couloir on peut trouver une reproduction d’une ancienne épicerie d’Odense, une ville non loin du château d’Egeskov, on s’y croirait vraiment !

vieille-epicerie-danemark

Les jardins

Éléments déterminants du château, les jardins sont nombreux et parfaitement entretenus, on peut par exemple citer le jardin en face du château d’Egeskov qui possède de nombreux petits arbustes taillés, une pelouse bien verte et dont les feuilles sont ramassées en automne pour garder toute l’élégance du lieu.

Les autres jardins valent également le coup d’oeil, à l’exception faite que j’y ai été en début d’hiver, du coup les fleurs n’étaient pas forcément au rendez-vous (mais un peu quand même), mais il n’y a pas que ça à voir dans les jardins d’Egeskov, on peut par exemple y trouver un magnifique jardin circulaire avec de nombreux instruments à tester à l’intérieur. En revanche, l’avantage d’y aller hors saison, c’est que le complexe est quasiment vide, on devait être une trentaine sur toute la journée à tout casser, du coup il y a de nombreux recoins pour se poser et se reposer en toute tranquillité, c’est vraiment très agréable !

Et si vous voulez vous perdre dans un labyrinthe ou dans les arbres, le château d’Egeskov possède deux labyrinthe très bien entretenus, et assez difficiles ! Et également un parcours d’accrobranche pour prendre de la hauteur et écouter le cri de nombreux oiseaux à travers le parcours. En revanche, pas de harnais de protection, on ne peut compter que sur ses mains pour s’accrocher mais il n’y a que des ponts entre les arbres donc à moins d’escalader au dessus, peu de risque !

Le château d’Egeskov et son intérieur

Allez, on attaque le coeur du sujet, l’incroyable château d’Egeskov et son intérieur ! Alors pourquoi j’ai adoré celui-là en particulier? Grâce à son authenticité, tout simplement !

Déjà, il faut savoir qu’on est totalement libre pendant la visite du château d’Egeskov, pas de guide imposé, on avance à notre rythme et si on veut rester trois heures devant un tableau, on y reste, point barre ! Je rentre donc dans le monument et découvre la première pièce, la salle à manger. Et je suis tout de suite sous le charme ! L’atmosphère est vraiment unique, je me retrouve seul en plein milieu d’une pièce comme l’était son propriétaire avant, pas (trop) de barrière pour vous empêcher de vous approcher des divers éléments, ici on vous fait confiance (oui les danois sont très respectueux, ça change des français tiens) et la décoration est d’origine, on trouve de nombreux trophées de chasse sur les murs et du mobilier ancien. En bref, on rentre dans la peau de Frands Brockenhuus, le premier propriétaire du château.

Au fil des pièces, on découvre la vie quotidienne de l’époque, quelques rares pièces disposent d’une mise en scène avec quelques mannequins mais d’une manière générale on voit le château comme quand il était toujours habité. Ma pièce préférée a sans doute été le couloir des trophées de chasse, même si j’aime les animaux et déplorent qu’à une époque ils ont été chassé pour finir sur un mur, il faut avouer que les nombreux animaux empaillés et les crânes sont impressionnants et nous font traverser le temps.

Enfin, on a même accès au grenier de l’édifice, où se trouve encore un musée de répliques miniatures anciennes dans de grosses bulles rondes, très design ! Il y a également une petite fenêtre où on a une vue plongeante magnifique sur le jardin principal, mais également une vieille cuisine et pour le petit côté étrange… Une vielle poupée en bois posée dans les combles avec ce message « La légende raconte que si la poupée est déplacée, le château d’Egeskov s’effondrera ». Bon je vous avoue que j’ai réfléchis quelques minutes à aller la bouger pour voir mais y a des caméras alors je me suis contenter de regarder celle-ci !

Pour finir, sachez qu’en été on y trouve de nombreux spectacles, mais aussi plus de monde, donc personnellement je ne regrette pas d’y avoir été en hiver, le fait d’être quasiment seul nous imprègne bien plus du lieu. Donc si un jour vous passez sur l’île de Fionie, n’hésitez-pas à passer par le château d’Egeskov, je peux vous garantir que vous ne le regretterez pas !

Enregistrer

Enregistrer

[Total : 8    Moyenne : 4.5/5]

One Response

  1. Julie 12 décembre 2016