La mine de sel de Wieliczka à Cracovie

Forcément, qui dit Cracovie dit visite de la célèbre mine de sel de Wieliczka, connue dans le monde entier ! Elle n’est plus exploitée depuis longtemps et est désormais uniquement un lieu touristique qui retrace l’histoire des mineurs d’autrefois.

mine

Bon, en arrivant première surprise, le prix de la visite guidée en anglais ou en français est juste exorbitant pour un pays comme la Pologne qui est censé être moins cher qu’en France. Comptez 21€ pour une visite avec le droit de prendre des photos. Mais le pire c’est que les visites en polonais sont carrément moins chers avec leurs 12€. Bref vous l’aurez compris, les touristes sont pris comme des vaches à lait bien comme il faut, ça démarre mal !

Quoiqu’il en soit, je décide de prendre la visite guidée de la mine de sel de Wieliczka en français, pour une fois que je pourrais comprendre quelque chose.

On commence donc la visite par la descente de 55 étages (320 marches) à pied par des escaliers en bois bien répétitifs, tournis garanti. L’odeur de souffre dans la cage d’escaliers n’est pas rassurant non plus, mais on a pas le choix, on y va !

escaliers-en-bois

Une fois une centaine de mètres plus loin, la visite peut commencer. La première partie nous présente principalement les outils et les méthodes d’extraction du sel, en gros le fonctionnement de la mine de sel de Wieliczka à l’époque où elle était encore en marche. Ce qui frappe, c’est l’utilisation massive du bois à travers toute la mine, les structures et les tunnels sont soutenues par d’énormes troncs d’arbres taillés et la majorité des outils étaient également en bois. Pourquoi ? Parce que le métal aurait rouillé dans une telle mine et surtout parce que le bois est beaucoup plus souple et pouvait s’adapter à la pression de la roche sans céder.

couloir-mine

mine-de-sel-wieliczka

Chose à savoir, contrairement à ce que je pensais avant la visite, le sel des mines est une roche quand il est extrait, je m’attendais à ce que ce soit des cristaux blancs comme le sel de table mais rien à voir. On peut cependant trouver des endroits dans la mine où des cristaux de sel blancs se sont formés suite à l’humidité, soit en forme de nuage, soit en stalactites comme dans les grottes.

manege-chevaux-mine

mur-de-sel

mine-de-sel-pologne

mineur-mine-de-sel

Deuxième partie de la visite, des lacs de saumure et des constructions en bois. On découvre ainsi de magnifiques lacs de saumure d’un bleu-vert magnifique, tout en nous informant que l’air qu’on respire dans la mine de sel de Wieliczka est excellent pour toutes sortes de maladies et qu’on ne peut pas se noyer dans de la saumure puisque même sans nager, on flotte forcément à la surface (un peu comme quand vous mettez des œufs dans de l’eau hyper salée, ils flottent).

lac-saumure

Entre les lacs, il y a une énorme construction en bois, haute de 35 mètres et qui sert à soutenir une immense salle. La guide nous explique qu’on peut louer la salle pour des occasions particulières et que c’est comme ça que un des hommes les plus riches de Pologne a loué cette salle pour son mariage civil avec une « Miss Dominicaine », tout en rajoutant un « Il s’est marié à elle, elle s’est mariée à sa fortune ! », oui parce que la guide n’a pas arrêté de faire de l’humour tout le long de la visite, c’est plus sympa !

grotte-mine

mine-de-sel-wieliczka-cracovie

Enfin, la troisième partie nous emmène au milieu de quelques chapelles, notamment la grande chapelle de la mine de sel Wieliczka, celle qui a été entièrement creusée et sculptée dans le sel, l’autel, les tableaux en reliefs, les statues… Tout est en sel ! D’après la guide, ce serait une des plus grande église souterraine du monde, et elle est toujours en activité, il y a toujours la messe dedans et on peut s’y marier ou s’y faire baptiser.

eglise-mine-de-sel-wieliczka

chapelle-mine-de-sel-wieliczka

Enfin, tout au long du parcours, dans les trois parties, on peut voir de nombreuses statues en sel, qu’elle soit à l’effigie d’un roi, de nains, ou d’un écrivain, il y en a pour tout les goûts !

statue-en-sel

tableau-en-sel

statues-de-sel

Après environ deux heures de marche, on arrive à la plus haute salle de la mine où se trouve une vue panoramique et un petit restaurant, la guide nous explique qu’on peut arrêter la visite ici, ou refaire plus ou moins le même trajet mais en insistant sur les informations techniques et repartir pour 1h30. Personnellement j’ai préféré arrêter ici comme quasiment tout le groupe, le parcours est assez fatiguant et n’oublions pas qu’il faut remonter les 320 marches ! Ou pas, en réalité il y a un petit ascenseur, il s’agit de celui des mineurs, c’est-à-dire une cabine ouverte de 2m² en métal tout fin où on s’entasse à 10 personnes. La montée est extrêmement rapide et on s’en l’ascenseur bouger dans tous les sens, ce n’est absolument pas rassurant mais vraiment excitant de pouvoir découvrir une partie de ce que les mineurs vivaient au quotidien !

Pour résumer, un bilan mitigé de cette visite. Certes il y a quelques salles sympathiques et on apprend pas mal de choses, mais le prix est peut-être un peu trop excessif pour ce que c’est, à vous de voir si ça vaut le coup selon votre budget (qui peut vite chiffrer si vous venez en famille). Dans tous les cas, vous trouverez plus d’informations en anglais sur le site officiel de la mine !

Enregistrer

[Total : 4    Moyenne : 5/5]