Visite de Budapest, capitale de la Hongrie

Voilà le récit de ma visite de Budapest, la capitale de la Hongrie ! Réputée comme l’une des plus belles villes d’Europe et on peut dire qu’elle mérite le titre, c’est une ville très riche culturellement et qui propose de nombreuses activités toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

Pour commencer, il faut savoir que Budapest est divisée en deux parties séparées par le fleuve du Danube. « Buda » est la partie Ouest du fleuve, et « Pest » la partie Est, vous comprenez donc maintenant l’origine du nom de la capitale Hongroise. Pour la petite histoire, « Pest » étant plus grande que « Buda », pendant de nombreuses années, les cartes étrangères appelaient la ville « Pest-Buda » et non Budapest.

Buda

Commençons par la rive de « Buda », qui selon moi (ce n’est qu’un avis personnel) est la partie la moins intéressante de Budapest. Elle possède moins de monuments et c’est une zone sur-élevée donc plus fatigante à faire à pied.

Château de Buda ou Palais de Budavár

Le château de Buda, également appelé le palais de Budavár est un immense complexe situé en haut d’une petite colline. Sa construction a commencée au 14ème siècle et servait de lieu de résidence pour les rois de Hongrie. De nos jours, le bâtiment est divisé en deux musées, la galerie nationale hongroise et le musée historique de Budapest !

Château royal de Budapest

Mais personnellement, je n’ai pas fait les musées (ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon dégoût des musées classiques) mais on peut se balader dans tout le complexe et découvrir des endroits très sympathiques dans le château de Buda, comme cette tour de garde sur la photo ci-dessous, des jardins fleuries ou encore un long souterrain avec de nombreuses meurtrières pour les archers !

château royal

Une fois tout en haut du château de Buda, on découvre un splendide panoramique sur une grande partie de Budapest, notamment sur le fleuve du Danube avec en premier plan le pont des chaînes et un peu plus loin sur la rive de Pest, le parlement hongrois et son style architectural unique !

Vue sur le Danube

Le funiculaire

Je suis monté jusqu’au château de Buda à pied, c’était long et fatiguant mais gratifiant ! Mais que les moins sportifs se rassurent, on peut prendre un joli funiculaire juste en face du pont des chaînes et il nous emmène directement à l’entrée du château de Buda, en échange de quelques euros évidemment !

Funiculaire de Budapest

Bastion des pêcheurs

Un de mes monuments préférés de ma visite à Budapest, le bastion des pêcheurs ! Une construction assez récente puisqu’elle n’a qu’un peu plus d’un siècle (1902). Le monument a été baptisé en l’honneur des pêcheurs pour les remercier d’avoir protégé le quartier au Moyen-Âge, aujourd’hui le lieu est connu pour sa vue magnifique sur le parlement hongrois et pour ses 7 tours qui représentent chacune une tente des chefs de tribus qui ont aidé les hongrois au 9ème siècle.

Bastion des pêcheurs

Église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár ou église Matthias

église Notre Dame AssomptionJuste à côté du bastion des pêcheurs, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár, aussi appelé église Matthias. Une vieille église dont la construction a commencé en 1255 mais qui a était détruite de nombreuses fois au cours de l’histoire, son aspect actuel vient d’un architecte qui l’a restaurée en 1896.

En découvrant l’œuvre, on est intrigué par son toit et ses magnifiques couleurs, ça nous rappelle un peu la cathédrale Saint-Etienne de Vienne et ses tuiles colorées !

Contrairement à d’habitude avec les églises, l’entrée est payante (même si pas spécialement cher), une des raisons est qu’on peut découvrir un petit musée à l’intérieur de celle-ci. Dommage que l’intérieur soit assez sombre à cause du manque de fenêtres, ça ne met pas en valeur les nombreuses colonnes et les murs richement décorés.

église Matthias budapest

Pont des chaînes ( Széchenyi lánchíd )

Un des nombreux ponts de Budapest mais probablement le plus connu, le pont des chaînes (ou Széchenyi lánchíd) relie les deux rives du Danube (Buda et Pest) et donne directement sur le château de Buda. Construit en 1849, il est suspendu grâce à de nombreuses chaînes, d’où son nom ! Pour la petite anecdote, le pont a été détruit en 1945 par les troupes allemandes lors de la seconde guerre mondiale et reconstruit quelques années plus tard.

Pont des chaînes

Pest

La rive la plus grande de la ville, Pest possède le plus grand nombre d’activités et de monuments, et surtout… C’est plat ! Pas de collines à monter, pas comme pour la rive Buda.

Parlement hongrois à Budapest

Sans doute le monument le plus populaire de Budapest et on comprend vite pourquoi c’est un incontournable pour une visite de Budapest, dès qu’on voit le parlement de Budapest on est impressionné par son style néogothique qui contraste avec les bâtiments rectangulaires qui l’entoure ! Contrairement à ce qu’on l’on pourrait penser, le parlement hongrois n’est pas si vieux que ça, sa construction n’a été achevée qu’en 1904.

Selon moi, le meilleur point de vue pour admirer le parlement de Budapest, c’est de la rive d’en face au bastion du pêcheur (comme la photo ci-dessus), la vue dégagée sur le parlement et le fleuve à ses pieds procure une sensation de liberté.

Parlement Hongrois de Budapest

Comme pour beaucoup de parlements, celui de Budapest est protégé par des dizaines de gardes, et à certaines horaires (que je n’ai plus en tête) on peut voir la relève des gardes du parlement hongrois ! En passant, le parlement de Budapest est l’un des plus grands d’Europe avec ses 18 000m². A noter qu’on peut visiter le parlement de Budapest mais malheureusement pour moi, il fallait réserver au moins quelques heures à l’avance et je n’avais pas le temps d’attendre avec tout le reste de ma visite de Budapest qui m’attendait derrière…

Gardes du parlement de Budapest

Le bain thermal Széchenyi

Budapest c’est aussi ses nombreux bains thermaux de qualité et à l’architecture digne de César, un des plus connus est le bain thermal Széchenyi en plein milieu du parc du Városliget, mais je n’en dis pas plus, j’ai réservé un article complet pour ces thermes, à découvrir ici : Bains thermaux Széchenyi 

Bain thermal de Budapest

Monument du Millénaire

A l’entrée du parc de Városliget, sur la place des héros, on trouve le monument du Millénaire. Construit en 1896, il commémore les mille ans d’installation des Magyars dans la plaine des Carpates en 896. En arrière plan à droite sur la photo, on voit le château de Vajdahunyad.

Monument du millénaire à Budapest

Basilique Saint-Étienne de Pest

Basilique Saint EtienneDécidément, encore un édifice religieux qui porte mon prénom, comme à Vienne ! La basilique de Saint-Étienne de Budapest a pris 55 ans pour être construite (1851 – 1906) à cause de nombreux problèmes de conception qui ont conduit à l’effondrement de la coupole d’origine, remplacée ensuite par une coupole de type néo-renaissance.

L’extérieur est agréable à regarder sans pour autant vraiment être impressionnant, elle paraît même assez petite comparé à d’autres basiliques.

Basilique Saint Etienne Budapest

En revanche l’intérieur est bien plus sympa, la majorité de l’édifice est doré avec de nombreux détails intéressants ! En allant dans le fond de la basilique Saint-Étienne, on découvre une petite salle où est exposée la main droite de Saint-Étienne, le roi fondateur du royaume de Hongrie. Il faudra insérer une petite pièce pour illuminer la main, il faut croire que l’occasion de faire payer les touristes était trop belle pour rater ça…

Intérieur basilique Saint Etienne

La grande synagogue de Budapest

Me voilà face à la grande synagogue de Budapest construite en 1859 et considérée comme la plus grande synagogue d’Europe avec ses 3500 places. Et comme à presque chacune de mes visites d’une synagogue, elle m’a véritablement déçue ! Déjà j’arrive et l’extérieur n’est pas vraiment impressionnant, et c’est payant, 7€ environ. En plus, ils ne prennent pas la carte bancaire, obligé de faire une centaine de mètres pour retirer de l’argent. Une fois entré, on peut visiter un petit musée inintéressant (dont je ne me souviens même plus du thème, c’est pour dire comment ça ne m’a pas plu). On découvre un petit jardin commémoratif et des photos liées à l’histoire des juifs, principalement lors de la seconde guerre mondiale.

Grande synagogue de Budapest

Ensuite on peut finalement rentrer dans la grande synagogue, pour les hommes, il vous faudra mettre une kippa. Et une fois dedans, deuxième déception, on paye 7€ et ils ne sont même pas capable d’allumer la lumière principale ! C’est une blague c’est pas possible ! Bref on y voit pas grand chose du coup je ne reste pas plus de 5 minutes et je sors avec une nouvelle promesse, je ne payerai plus jamais pour visiter une synagogue.

Intérieur grande synagogue

Opéra de Budapest

Une bonne surprise qu’est l’opéra de Budapest construit en 1884, le premier opéra que je vois dans ma vie ! Deux fois par jour (en hiver tout du moins) on peut visiter celui-ci en achetant un ticket. Il y a le ticket de base auquel on peut ajouter quelques euros pour être autorisé à prendre des photos et encore un peu pour une petite démonstration d’opéra d’une dizaine de minutes à la fin de la visite.

Opéra de BudapestLa visite de l’opéra de Budapest s’effectue dans les langues les plus courantes, anglais, français, italien, espagnol ou hongrois notamment ! Au fil de celle-ci, on découvre les immenses pièces qui composent l’opéra, la scène, les loges, les balcons… Il faut savoir que la partie tout en haut de la salle de l’opéra, appelée « Poulailler » était réservée aux moins riches contrairement aux balcons. Au plafond, un magnifique chandelier entouré d’une belle fresque ronde.

Plafond opéra BudapestEnsuite, on finit la visite par l’escalier qui était réservé aux plus riches, à gauche de la photo se trouve une statue de l’architecte qui a construit l’opéra de Budapest, Miklós Ybl.

Escaliers opéraEt enfin dans ce même escalier, pour ceux qui ont pris le ticket pour la démonstration d’opéra, on assiste à un chant classique d’opéra interprété par un homme ou une femme en costume d’époque ! Pour ma part, c’était une ravissante chanteuse que vous pouvez écouter ici :

Château de Vajdahunyad

Retour dans le parc de Városliget pour découvrir le château de Vajdahunyad, ouvert depuis 1908, ce petit château possède, à l’intérieur, un ensemble de bâtiments construits dans différents styles architecturaux qui ont marqué la Hongrie depuis sa création. Il y a également un musée de l’agriculture dedans et on peut visiter les tours (payant).

Château de VajdahunyadStatue Anonymus

Dans le château de Vajdahunyad, en face du musée de l’agriculture, se trouve la célèbre statue Anonymus qui représente un chroniqueur anonyme du Moyen-Âge ! Certaines personnes pensent que toucher la plume de cette statue apporte de la réussite pour vos études, je suis dubitatif mais ça ne vous coûte rien d’essayer.

Statue Anonymus

Chapelle de Jak

A quelques mètres de la statue Anonymus, la chapelle de Jak. Un petit édifice malheureusement fermé mais dont la façade de style gothique est très sympathique avec ses 15 petites statuettes !

Chapelle de Jak

Chaussures du Danube

Juste en face du parlement de Budapest, en contrebas sur le Danube, on aperçoit une longue rangée de chaussures collées sur le bord. Je n’avais aucune idée de ce que c’était, en me renseignant, il s’agit d’un mémorial, construit en 2005, pour les victimes de la Shoah qui étaient déchaussées avant d’être fusillées et jetées dans le fleuve. Il y a une soixantaine de paires de chaussures en métal en tout.

Chaussures du Danube

Les stands de tir

Autre activité emblématique de Budapest, le stand de tir à balles réelles et avec des armes lourdes (fusils à pompe, AK47, fusil de précision etc.), j’en ai fait un article complet avec une vidéo pour ceux que ça intéresse, cliquez-ici pour y accéder.

Apprendre à tirer avec une arme

Pour résumer, Budapest est sans nul doute une des villes que j’ai préféré pendant mon tour d’Europe, on peut toujours se plaindre de la pollution assez élevée (la capitale de la Slovaquie est la deuxième ville la plus polluée d’Europe) mais ça ne nous empêche pas de profiter des lieux magiques qu’elle peut offrir, surtout que mon article ne présente qu’une petite partie des trésors de Budapest !

Enfin, dernier conseil, vous pouvez utiliser le métro de Budapest pour vous déplacer, c’est rapide, bien desservi avec ses 4 lignes et surtout c’est le premier métro d’Europe continentale, inauguré en 1896. On peut donc voir l’architecture typique des vieilles stations de métro de l’époque !

Métro de Budapest

Plus d’infos sur le Wikipédia de Budapest

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

[Total : 8    Moyenne : 4.3/5]