Visiter Prague en une journée

Me voilà à Prague, capitale de la République Tchèque ! Mais ayant déjà visité Kutná Hora, une ville proche de la capitale, j’ai décidé de visiter Prague en une seule journée pour pouvoir passer plus de temps sur d’autres lieux. D’abord, il faut savoir que Prague est une ville au passé historique très riche et diversifié. Voici comment s’est déroulé ma journée et les monuments par lesquels je suis passé.

Prague, ville unique et colorée

Pas besoin d’aller dans des monuments particuliers pour voir la beauté de Prague, dès qu’on sort, on peut apercevoir des immeubles uniques et de toutes les couleurs, que ce soit dans les artères principales ou dans les petites rues, là-bas les constructions sont loin des immeubles français tout carrés et tout plats.

L’horloge astronomique de Prague

Première étape incontournable de la ville, l’horloge astronomique a été construite en 1410 sur la place de la Vieille-Ville de Prague. C’est un véritable bijou de technologie qui permet de lire pas moins de 8 informations, à savoir :

  • L’heure locale
  • L’heure en douzièmes de jour
  • L’heure en anciennes heures tchèques
  • La position du Soleil
  • La position de la Lune
  • La phase lunaire
  • Le signe astrologique zodiacal dans lequel on est
  • Le temps sidéral

Pour la petite anecdote, j’ai eu la chance d’arriver à 11h55 devant l’horloge astronomique, et à mon grand étonnement, il y avait vraiment BEAUCOUP de monde au pied de l’horloge à attendre. Je n’ai compris que 5 minutes plus tard, à 12h, qu’en fait à chaque nouvelle heure, l’horloge s’anime, vous pouvez le constater sur les photos quand les « trappes » en haut de l’horloge sont ouvertes et que les décors se mettent à bouger, il s’agit de l’animation.

Les synagogues de Prague

Deuxième étape de la journée, le tour des synagogues de Prague, à savoir la synagogue espagnole, la Vieille-Neuve, la Maisel et la Klaus. Elles sont dans le quartier juif de Josefov et sont toutes à moins de 5 minutes à pied les unes des autres, et proches de l’horloge astronomique. J’ai acheté le billet « tour complet » qui donne accès à la totalité des lieux juifs à visiter, mais attention, à l’entrée des synagogues ils ne prennent pas les cartes bancaires et il n’y a pas forcément de distributeurs de billets à proximité, j’ai dû remonter à l’horloge pour en trouver un. Autre chose, photos autorisées à usage personnel mais on doit payer 3€ environ avec votre ticket pour pouvoir en prendre !

A l’intérieur des synagogues, de nombreux objets juifs exposés, des vieux livres et parchemins en hébreux, des costumes… Je n’étais jamais rentré dans une synagogue avant et finalement je ne les trouve pas si impressionnantes que ça, à part la synagogue espagnole qui est vraiment bien décorée et riche en couleurs (voir photos)

Le cimetière juif de Prague

Après l’ossuaire de Sedlec, j’ai encore rendez-vous avec les morts grâce à la visite du cimetière juif de Prague, toujours dans le même quartier que les synagogues. Rien d’exceptionnel en soi il s’agit simplement de vieilles tombes datant d’entre 1478 et 1786. A la différence des cimetières récents, les pierres tombales se chevauchent les unes sur les autres, en même temps il y a environ 12 000 tombes dans un si petit espace !

 

Le métronome de Prague

C’était pas prévu, mais en traversant le fleuve Vltava et en me perdant en cherchant le château de Prague, j’ai vu une grande tige rouge dépassant des arbres sur une colline, par curiosité j’y suis allé, en montant une centaine de marche je découvre avec stupeur que c’est un métronome géant ! Malgré son aspect récent, il est là depuis 1991 et le parc autour est devenu l’endroit favoris des ados (skateurs notamment) et des couples, grâce à la superbe vue panoramique sur tout Prague.

 

Le château de Prague

Enfin, le meilleur pour la fin, le château de Prague et tous les monuments qu’il contient, car en réalité ce n’est pas un « petit château » mais une énorme enceinte avec un petit village à l’intérieur. Malheureusement il est assez tard et je n’ai pas eu le temps de faire la totalité du château, mais j’ai pu faire la majorité des monuments principaux :

La cathédrale Saint-Guy

Après avoir vu tant d’église je ne pensais pas pouvoir être encore surpris par ce type de structure, et pourtant la cathédrale Saint-Guy m’a complétement bluffé, de l’extérieur du moins, sa hauteur, son architecture et ses nombreux détails sont exceptionnels.

En revanche l’intérieur m’a un peu déçu, sans doute parce qu’il est quasiment identique à l’église Sainte-Barbe que j’ai visité quelques jours plus tôt. Cela dit, l’orgue à deux étages de la cathédrale Saint-Guy en jette !

La basilique Saint-Georges

Bien que très colorée de l’extérieur, la basilique Saint-Georges est décevante, on dirait simplement une vieille cave avec quelques vieux objets dedans donc je ne m’attarde pas dessus, j’ai d’ailleurs mis que quelques minutes à la visiter.

La ruelle d’Or

Il s’agit d’une petite rue où on trouve des maisons colorées avec des reconstitutions de vieilles habitations d’artisans et des boutiques souvenirs. On y découvre ainsi des maisonnettes de forgerons, de tisserands, libraires… On peut y admirer également un petit musée, richement rempli, sur les armes, les armures et les instruments de torture du Moyen-Âge, ainsi qu’un stand pour essayer le tir à l’arbalète pour quelques euros. Enfin sur la fin de la ruelle d’Or, on peut entrer dans la maison du célèbre (enfin quand je dis célèbre, moi je le connais pas mais il l’est à ce qu’il paraît) Franz Kafka.

Le pont Charles de Prague

Pour retourner à mon auberge de jeunesse, j’en ai profiter pour traverser le pont Charles qui est également très populaire. Au premier abord je me suis dit « Bon, c’est un peu naze, il a rien en particulier ce pont », à part le deux petits tours à ses extrémités et les sculptures tout le long du pont, y avait pas vraiment pas de quoi casser trois pattes à un canard !

Mais ce qui fait son charme, c’est l’animation, on y trouve de nombreux musiciens qui jouent en live ainsi que des peintres et dessinateurs. J’ai d’ailleurs découvert sur ce pont un nouvel instrument, le « Handpan » (flûte à main) pour lequel j’ai dépensé 10€ pour acheter l’album ! Il s’agissait de cet artiste :

Par contre, j’ai croisé sur le pont Charles, et ce pour la deuxième fois de la journée, un mendiant dans une position qui vous met extrêmement mal à l’aise. J’ai cherché sur internet le pourquoi du comment ils se mettent comme ça mais je n’ai pas trouvé, j’ai juste vu que tous les mendiants ou presque prenaient cette position à Prague.

mendiant-prague

Le reste

Ayant fait l’intégralité de la visite de Prague à pied, j’ai également croisé quelques autres choses comme la maison dansante de Prague, le tramway, des vieux ponts et gares…

Pour résumer, il est quand même difficile de visiter Prague sur une journée. Il faut sans arrêt marcher et faire l’impasse sur le côté historique des monuments pour simplement se contenter de les regarder, donc si vous le pouvez, il vaut mieux visiter Prague en 2 ou 3 jours minimum. Cela en vaut la peine !

Enregistrer

Enregistrer

[Total : 11    Moyenne : 4.5/5]