Visite de Copenhague et nuit de la culture

Fraîchement débarqué à mon auberge de jeunesse pour ma visite de Copenhague, je découvre un peu par hasard que je suis arrivé le jour précis de la « Nuit de la culture » de Copenhague, quelle chance ! Il s’agit d’un évènement qui ne se produit qu’une fois par an ! Je vais donc réunir mon article en deux parties, la première sur la nuit de de la culture et la seconde sur ma visite de Copenhague en une journée.

La nuit de la culture de Copenhague, c’est quoi?

Il s’agit d’une nuit particulière, puisque de 20h à 00h, des centaines et des centaines d’évènements ont lieu à travers de la capitale du Danemark, ça peut être des spectacles, de la musique, des monuments ouverts exceptionnellement etc. Aucun quartier n’est épargné, toute la ville est en fête ! Vous pouvez constater la richesse de la chose avec le plan de la nuit de la culture (Kulturnatten en danois) de Copenhague ci-dessus :

plan nuit de la culture copenhague

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive et de nombreux évènements ne sont pas répertoriés sur le site officiel de la nuit de la culture. La majorité des évènements sont gratuits, mais il y a également un « Pass » à acheter pour une dizaine d’euros et qui donne accès à de nombreux lieux inédits alors n’hésitez pas à le prendre il en vaut la peine, d’autant plus qu’avec ce Pass les transports en commun sont gratuits toute la nuit !

Étant arrivé à mon hôtel à 18h, je n’avais deux heures pour m’organiser, et ne connaissant rien à Copenhague, autant dire que la tâche a été laborieuse. J’ai finalement sélectionné 2-3 monuments à visiter en priorité et à marcher ensuite dans la ville pour découvrir par hasard le reste… J’ai également téléchargé l’application officielle qui permet de voir les évènements à proximité de nous mais honnêtement je n’en ai pas eu besoin. Il est 20h, me voilà donc parti à l’aventure pour toute une nuit !

L’église du Saint-Esprit de Copenhague

La première étape serait plutôt le palais de justice de la ville mais celui-ci ne m’a pas paru franchement indispensable, il s’agissait juste de chaises de de bureaux avec des micros, rien d’impressionnant donc. Ainsi me voilà à quelques centaines de mètres de là, dans l’église du Saint-Esprit ! A l’occasion de cette nuit particulière, une messe spéciale est célébrée, avec chants et instruments. Voici un petit extrait de la scène que j’ai pu enregistrer, c’était très sympa ! En revanche l’architecture en elle-même est assez classique je n’ai donc pas pris de photos.

Le centre d’art contemporain de Copenhague

Vient ensuite la découverte du centre d’art contemporain, le Nikolaj Kunsthal. J’ignorais ce que c’était avant que je rentre dedans, car de l’extérieur, il s’agit d’une église, c’est donc un peu étonnant quand on franchit le seuil de la porte et qu’on voit un univers très moderne. D’habitude je n’apprécie pas du tout l’art en général, mais cette fois il y a une exposition avec le mot « Spatial » dedans, alors forcément vu que c’est gratuit et fan d’astronomie, impossible de louper ça ! Je me retrouve donc au milieu d’une grande pièce sombre au milieu de centaines de couleurs fluorescentes et de musiques qui font voyager. Pas de doute, si l’art ne pouvait se résumer qu’à ce genre d’exposition, je respecterais sans doute un peu plus les « artistes incompris »… Bref j’ai adoré !

Rundetårn, la tour ronde et l’ouvrage de la Trinité

Troisième étape, qui cette fois nécessite de montrer son « Pass » pour entrer, la fameuse tour ronde ou Rundetårn en danois ! Tour qui fait partie de l’ouvrage de la Trinité. On rentre donc par la tour et on monte un couloir en colimaçon assez imposant (ça a été étudié pour laisser passer un chevalier sur son cheval) et on arrive au premier étage où se trouve une petite église, particularité de celle-ci pendant la nuit de la culture, on pouvait y jouer de l’orgue. Malheureusement, avec une vingtaine de personnes devant moi et 5 minutes par personne, je n’ai pas eu le courage d’attendre, d’autant plus qu’il y avait encore des tas de choses à faire après !

Je me dirige donc vers la tour et monte au deuxième étage où se trouve une grande bibliothèque moderne qui, pour l’occasion, est décorée avec des objets designs et où un petit groupe joue de la musique.

Une fois arrivé au dernier étage de la tour ronde, on y découvre une petite horloge astronomique (pas comparable avec l’horloge astronomique de Prague évidemment) et au centre de la tour, un petit passage pour accéder à une vitre au sol qui nous permet d’être suspendu au dessus de près de 40m de haut, déconseillé à ceux qui ont le vertige ! Une fois sur le toit, on peut admirer un magnifique panorama à 360° sur Copenhague et, quand le ciel le permet, observer la Lune à travers le célèbre et ancien observatoire du Rundetårn. Malheureusement pour moi, il faisait nuageux ce jour-là !

Les bijoux et le jardin du château de Rosenborg

On ne m’arrête plus, je cours désormais vers le château de Rosenbourg, j’avais vu sur internet qu’on pouvait exceptionnellement le visiter dans le noir complet pour la nuit de la culture, ce qui promettait une ambiance très sympa ! Je rentre donc dans l’immense propriété par les jardins qui est spécialement décoré pour l’occasion à l’aide d’effets de lumière.

Après avoir courageusement traversé le parc dans un noir presque total (les lumières s’éteignent, elles ne s’allument que par intermittence) je vois ce petit château, pas forcément très imposant au premier abord mais peu importe, je suis là pour l’aventure qui m’attend à l’intérieur ! Mais là mauvaise nouvelle, tous les billets ont déjà été vendus… On me propose tout de même de visiter le sous-sol du château qui contient un petit musée avec des objets ayant appartenu aux divers propriétaires du château, comme par exemple de beaux bijoux et couronnes royales !

La caserne des gardes royaux de Rosenborg

Cherchant un autre endroit à visiter suite à la déception de ne pas pouvoir faire l’intérieur du château, je vois des militaires au loin, en m’approchant je découvre une immense place, il s’agit de la caserne des gardes royaux à quelques dizaines de mètres du château de Rosenborg. Sur cette place, des dizaines et des dizaines de véhicules de l’armée, et des pompiers ! On peut ainsi découvrir des armes de guerre et monter dans des tanks, des jeeps, des ambulances… Pour la petite anecdote, quand j’étais seul sur le toit du tank un militaire s’est amusé à démarrer l’engin ! Je faisais pas le fier vu comment ça tremblait !

J’ai également eu la chance de tester la technique de désincarcération avec les pompiers, à la télévision ça paraît facile mais l’engin pèse son poids tout de même. Mention spéciale pour les militaires et les pompiers danois qui sont vraiment très sympathiques !

Ce sera après tout pour cette nuit de la culture de Copenhague, ce fut une nuit bien remplie et je ne regrette rien, à part peut-être une prison à côté du palais de justice que je voulais visiter mais la file d’attente était de presque une heure donc j’ai préféré abandonné au profit des autres évènements.

Ma visite de Copenhague en une journée

Le lendemain, j’ai continué les visites, mais de jour cette fois-ci ! Je pensais avoir fait la majorité des lieux indispensables de la ville mais non, j’ai encore du pain sur la planche…

Le Designmuseum Danmark

Le musée du design de Copenhague était pas vraiment prévu au programme, de base je ne suis pas fan des musées, mais en plus quand c’est des trucs d’artistes c’est encore pire mais bon c’est sur ma route et c’est gratuit pour les moins de 26 ans alors j’ai tenté, quitte à l’expédier assez rapidement, ce qui est d’ailleurs arrivé. Mais pour ceux que ça intéresse, on peut y trouver une vaste collection d’objets designs en tout genre, une collection de gardes d’épées, de la céramique, des chaises en tout genre, de la mode etc.

L’église de marbre ou Marmorkirken

Avec un des plus gros dômes en marbre d’Europe, l’église de marbre (Marmorkirken en danois) est impressionnante, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur ! L’entrée est gratuite et par chance je suis tombé à un moment où il y avait un petit concert d’orgue, et fait par un professionnel ! Ainsi on peut admirer le magnifique dôme avec ses 12 apôtres représentés, les deux orgues face à face, une ancienne et une moderne et surtout face à l’entrée une belle croix dorée avec un joli arrière-plan bleu. En résumer, à ne surtout pas louper !

L’église orthodoxe Alexander Nevsky et la cathédrale Saint-Anschaire

Dans la même rue que l’église de marbre se trouve l’église orthodoxe Alexander Nevsky et la cathédrale Saint-Anschaire, deux petits lieux sympathiques à visiter en une dizaine de minutes !

Le Kastellet, citadelle de Copenhague

Le Kastellet est une ancienne citadelle défensive en forme d’étoile, aujourd’hui elle contient encore de nombreuses choses comme des bâtiments militaires, une église, un moulin et même le service de renseignement danois ! C’est assez grand et on s’y perd assez facilement, d’autant plus qu’il y a des douves tout autour qui nous empêche de traverser, il n’y a donc que quelques entrées. L’église au milieu de la citadelle abrite une orgue assez marrante, on dirait un jouet. Au dessus se trouve un petit moulin, à part ça, rien de vraiment passionnant mais ça reste agréable de se balader au milieu des canons en hauteur !

La petite sirène de Copenhague

A ce qu’il paraît, la petite sirène est le symbole de la ville, vu que c’est pas loin de Kastellet je me devais donc d’y aller. Une fois sur place, c’est la douche froide, ce n’est qu’une vieille statue qui paraît bien plus petite que sur les photos, avec son lot de touristes qui font la queue pour prendre la photo avec la belle… Bref sans grand intérêt personnellement, le paysage derrière la petite sirène reste toutefois plaisant à contempler quelques instants pour se reposer.

petit-sirene-copenhague

Le quartier de Nyhavn

Au retour je suis passé par Nyhavn, un petit quartier doté de nombreuses maisons colorées et de bateaux à mats ! Les rives sont remplies de terrasses de café où on peut prendre une petite pause ou manger à sa faim, mais il faudra y mettre le prix. D’ailleurs en parlant de prix, je n’ai pas eu l’occasion d’en parler mais Copenhague est extrêmement cher, notamment si vous avez une voiture, comptez minimum 5€ de l’heure pour vous garer dans le centre en journée, et vous ne trouverez pas de places gratuites.

nyhavn-copenhague

Voilà, j’espère que l’article n’aura pas été trop long, et dites vous bien que je n’ai pas eu le temps de visiter un bon paquet de monuments de Copenhague, donc si vous prévoyez de tout faire pendant votre visite de Copenhague, comptez au moins 3 ou 4 jours !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

[Total : 5    Moyenne : 5/5]

2 Comments

  1. Julie 12 décembre 2016
    • Moi Caméléon 12 décembre 2016