Un (mauvais) voyage en auberge de jeunesse

C’est bien connu, les auberges de jeunesse sont un moyen formidable pour voyager pour pas cher et rencontrer des tas de personnes au fil de nos voyages, mais un voyage en auberge de jeunesse peut tourner en cauchemar dans certains cas, j’ai donc décidé de faire un article avec toutes mes mauvaises expériences qui se sont passées dans des auberges de jeunesse pendant mes nombreux voyages en Europe et ailleurs !

1) Les ronfleurs dans les auberges de jeunesse

Pour ceux qui ont dormi plus de quelques jours dans une auberge de jeunesse, il est probable que vous compreniez rapidement de quoi je parle. Les ronfleurs sont évidemment notre pire ennemi quand on décide de passer une nuit dans une chambre commune avec souvent une dizaine de personnes au moins ! On conseille alors d’utiliser des boules Quies, mais je n’ai jamais réussi à m’endormir avec des bouchons d’oreilles, trop inconfortable donc je suis obligé de subir les ronflements de certains.

ronfleur auberge de jeunesse

Mais c’est dans une petite auberge de Lindau, à la frontière Suisse et Allemande, que j’ai connu le pire des ronfleurs ! Alors que je dormais avec une famille de chinois, le père de famille assez âgé s’est mis à faire trembler les lits durant la nuit, et je n’exagère pas ! Je n’ai jamais entendu des ronflements aussi forts de ma vie. A tel point que les personnes de la chambre d’au dessus ont tapé une bonne partie de la nuit sur le sol pour le faire arrêter de ronfler, sans succès malheureusement. J’ai moi même tout essayé pour le faire arrêter, les sifflements, les hurlements, secouer son lit… Rien y fait il se réveillait et recommençait quelques minutes plus tard. Et le reste de la famille, autant embêtée que moi, n’osait pas lui dire quoique ce soit, la hiérarchie devait être importante pour eux j’imagine. Quoiqu’il en soit, j’ai passé une longue nuit blanche au son des vibrations du monsieur.

2) Les douches communes

Les auberges de jeunesse ont en général des douches privées, ou au minimum un rideau sur chaque douche pour que chacun ait son espace vital. Malheureusement, j’ai eu l’occasion de dormir, au Danemark, dans un complexe sportif qui faisait aussi auberge. Tout était parfait, des lits confortables, un snack au rez-de-chaussée, des terrains de sport et une piscine… Mais voilà, comme souvent dans les gymnases, les douches étaient communes. Pour info, la dernière fois que j’ai du prendre une douche devant d’autres personnes ça devait être autour de mes 11-12 ans, un bail quoi !

douche commune auberge de jeunesse

Mais je ne pouvais pas rester sans douche, donc je décide de regarder de loin quand les douches seraient vides et hop je me faufile rapidement pendant qu’il y a personne. Mais 5 minutes plus tard, manque de bol, un homme âgé arrive pour prendre sa douche également ! Me voilà complètement nu à me savonner à côté d’un homme de 65-70 ans, l’horreur ! Je me suis donc dépêché de me rincer et de partir, j’ai appris par la suite qu’au Danemark la nudité est beaucoup moins tabou qu’en France, ceci explique cela.

3) L’alarme incendie à 4h du matin

Alors que j’étais dans une auberge de jeunesse de Copenhague, qui faisait également bar et restaurant à son rez-de-chaussée, l’alarme incendie s’est mise à sonner à 4h du matin ! Évacuation immédiate de tout le bâtiment et ceci n’est pas un exercice. On se retrouve tous (des centaines de personnes) entassées sur le trottoir en face de l’auberge par une température de 2°C, certains n’ont même pas eu le temps de s’habiller ou de mettre des chaussures.

alarme incendie

Heureusement ce n’était qu’un début d’incendie dans la cuisine qui avait été maitrisé par les gérants de l’établissement, mais il y a quand même eu 2-3 gros camions pompiers qui sont arrivés et après 30 minutes à attendre dehors, on a été autorisé à rentrer dans nos chambres pour finir notre nuit si brutalement interrompue.

4) Un drogué qui se shoote dans la chambre

Drogué en auberge de jeunesseC’était l’hiver à Poznan, en Pologne, je suis resté deux semaines environ dans une seule et même auberge de jeunesse. Et voilà qu’un beau jour, un homme d’une quarantaine d’année, sentant assez « fort » (pour être poli) arrive dans la chambre. Il s’agit probablement d’un polonais vu qu’il ne parle pas un mot d’anglais, en tout cas il a mauvaise mine. Je n’y prête pas plus attention que ça, jusqu’au soir, où quelques minutes après m’être couché, je le vois se diriger vers le lavabo de la chambre, juste derrière moi. Je vous dis pas ma tête quand il a sorti une aiguille, un tuyau et qu’il s’est fait une perfusion en direct pendant une bonne heure et demie ! Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-contre, où on voit le sac de la perfusion pendre sur le miroir.

En plus, il poussait des petits gémissements sans arrêt, j’ignore ce qu’il y avait dans cette perfusion, que ce soit un médicament ou une drogue, en tout cas ça lui faisait du bien… Une fille de la chambre a finalement décidé de prendre ses affaires et de partir de la chambre. Le lendemain on a retrouvé des petites traces de sang un peu partout sur le miroir. Charmant non? En tout cas ça a recommencé plusieurs jours d’affilés, puis j’ai finalement décidé de changer de chambre. En tout cas on ne pouvait pas imaginer pire lors d’un voyage en auberge de jeunesse…

5) Le sexe en auberge de jeunesse

sexe auberge de jeunesse

On est d’accord que les auberges de jeunesse ne sont pas le meilleur endroit pour avoir des relations sexuelles. Mais en général ceux qui le souhaitent le font dans les douches ou les toilettes. Mais cette nuit là à Wroclaw en Pologne, un couple espagnol en a décidé autrement ! Jusqu’à 4h du matin ils n’ont pas pu s’empêcher de faire des galipettes sur un des lits supérieurs de la chambre où on était au moins 5 à dormir, ça n’a visiblement pas eu l’air des les gêner. Heureusement pour moi ils étaient à l’opposé dans la chambre et j’étais sur un lit d’en bas donc je ne voyais rien et ils essayaient tant bien que mal d’être discrets, mais à la fin le jeune homme espagnol a traversé la chambre nu comme un ver aux yeux de tout le monde. Autant dire que j’ai eu du mal à m’endormir cette nuit là…

6) Les punaises de lit en auberge de jeunesse

C’est le cauchemar de tout voyageur, notamment quand on part dans des pays assez pauvres et quand les hôtels sont assez mal entretenus. Et pourtant, c’est dans une auberge de jeunesse réputée de Budapest que j’ai eu affaire à ces petites bêtes ! Un soir deux boutons sont apparus sur mon bras, ça grattait donc j’ai d’abord pensé à des moustiques, malgré que ce soit l’hiver et qu’il ne fasse que quelques degrés à l’extérieur. Je n’ai donc pas prêté plus d’attention que ça jusqu’au lendemain soir où je me suis retrouvé avec une vingtaine de boutons rouges tout le long du bras, et élément bizarre, quasiment tous en ligne droite ! Je me renseigne un peu sur internet et je découvre que la ligne droite signifie souvent que ce sont des punaises de lit !!

punaise de lit auberge de jeunesse

Je vérifie mon lit et j’ai la confirmation, il y a un trait de sang sur mes draps (symptôme classique des punaises de lit), me voilà dans de beaux draps… Après avoir vérifié un peu partout sous mon matelas, aucune trace de punaises, mais je décide tout de même d’avertir le gérant qui met la chambre en quarantaine aussitôt et appelle un professionnel pour disperser de l’insecticide un peu partout, sur ma valise y compris ! Heureusement je n’ai pas eu d’autres piqûres depuis ce jour là et à priori aucune punaise de lit ne m’a suivi chez moi.

Voilà, comme vous pouvez le constater, un voyage en auberge de jeunesse n’est jamais de tout repos, mais ces quelques inconvénients valent le coup d’être vécu en comparaison des nombreux avantages à voyager en auberge de jeunesse, alors n’hésitez plus et partagez votre chambre avec de parfaits inconnus !

Et si vous aussi vous avez des anecdotes à raconter sur vos nuits en auberge de jeunesse, laissez un petit commentaire pour nous les faire partager !

Enregistrer

Enregistrer

[Total : 20    Moyenne : 4.4/5]