Visiter le parc de Nara

Pendant ma visite de Kyoto, j’ai décidé de visiter le parc de Nara sur une journée, cela étant tout-à-fait possible en prenant le train directement de Kyoto. Pour en savoir un peu plus sur Nara, sachez qu’il s’agit de l’ancienne capitale du Japon (entre 710 et 784) mais qu’elle est connue aujourd’hui pour son millier de cerfs en liberté dans la ville et dans le parc. Mais Nara possède également d’autres atouts comme le célèbre Bouddha géant ou ses sanctuaires Shinto.

Visite de Nara

Le parc de Nara et ses cerfs

Après une dizaine de minutes de marche depuis la gare de Nara, on découvre le début du parc de Nara, de grandes étendues vertes et bien évidemment… Ses nombreux cerfs !

Cerfs Nara au Japon en Hiver

Il faut savoir que j’ai visité Nara en hiver, donc pour la verdure on repassera, mais les cerfs et les biches eux, sont toujours au rendez-vous, prêts à vous réclamer de la nourriture ! D’ailleurs, de nombreux panneaux vous avertissent dans tout le parc, les animaux peuvent être très “persuasifs”, pour peu que vous ayez de quoi manger sur vous, vous serez un peu persécuté jusqu’à ce que vous lâchiez la nourriture. N’ayez crainte cependant, les cornes de la quasi totalité des cerfs ont été enlevées (sauf pour les plus jeunes) et la cohabitation se passe plutôt bien entre l’homme et l’animal.

Visiter le parc de Nara

En revanche il ne faut pas donner n’importe quoi à manger aux bêtes, vous trouverez sur place des stands pour acheter de la nourriture qui leur convient (mais c’est pas donné).

Cerf Nara Japon

En plein milieu du parc, on voit arriver les nombreux bus de touristes asiatiques (chinois et coréens pour la plupart), c’est un point stratégique pour voir un maximum de cerfs au même endroit quand on visite Nara. C’est d’ailleurs un bon moyen de rire un coup en voyant les cerfs les plus gros pourchasser les touristes entrain de s’enfuir avec leur cri strident ! Faites attention en hiver quand il neige, les cerfs sont tout mouillés et froids… C’est beaucoup moins agréable de les caresser du coup, mais ça reste un incontournable.

Nara Japon

Plan parc Nara

Besoin d’un guide?

Todai-Ji et son bouddha géant

Autre monument populaire quand on visite Nara, le Todai-Ji, construit en partie en 752, et son bouddha géant. Le Todai-Ji est unique pour plusieurs raisons, tout d’abord, il renferme la plus grande construction en bois du monde, il s’agit de la pièce principale qui contient le bouddha géant de presque 15 mètres de hauteur !

Todai-Ji

Bouddha géant Nara

Bouddha géant Todai-Ji

A noter que l’effet est beaucoup moins impressionnant sur les photos que dans la vraie vie, quand on est en face de cette statue immense, on ne peut qu’être stupéfait et on admire la réussite d’une telle prouesse. L’encens disposé à l’entrée du temple et dont l’odeur nous suit tout au long de la visite ne fait qu’ajouter un dépaysement supplémentaire ! Pour finir, sachez que l’entrée est payante, au prix de 500 yens, mais ça les vaut largement. Pour plus d’informations, je vous invite à découvrir la page dédiée à ce monument sur le site FranceJapon qui est très complète sur ce sujet.

Le sanctuaire shinto Kasuga-Taisha

Visiter Nara c’est aussi aller sur les hauteurs du parc de Nara où on peut trouver le sanctuaire shinto Kasuga-Taisha qui est également le mausolée du clan japonais Fujiwara, une famille de la noblesse japonaise qui avait de nombreux dirigeants auprès des empereurs au 9ème siècle.

Pour y accéder, on passe par de longues allées dotées de lanternes de pierre sur chaque côté du chemin. Ce sont des offrandes des fidèles au fil des années. Ces 3000 lanternes sont allumées deux fois par an, en février et à la mi-août.

Lanternes Nara

Une fois à l’intérieur du sanctuaire shinto, on découvre une grande place avec, comme pour le Meiji-Jingu, une zone de prière avec une boîte à offrandes. Mais également des tablettes de bois à voeux uniques (en forme de cerfs, en référence aux cerfs de Nara forcément), des stands d’objets traditionnels japonais ou encore un magnifique arbre “Wisteria”.

Kasuga-taisha

Voeux prière Japon en bois

Bien évidemment, on trouve encore des lanternes, en bronze et suspendues cette fois ! Cet alignement parfait est vraiment agréable à regarder, je n’ose pas imaginer comment ça doit être une fois allumées…

Lanternes Nara suspendues

Un peu plus loin du sanctuaire Kasuga-taisha en contrebas, on peut voir plusieurs autres temples shintos (plus petits bien évidemment) mais qui nous permettent de découvrir l’architecture typique des maisons japonaises et un mur de tablettes de bois collées les unes aux autres, j’imagine que ce sont également des prières ou des noms mais je n’ai pas trouvé d’explications et je ne sais pas lire le japonais, donc si vous le savez, n’hésitez pas à m’expliquer en commentaires !

Prières japonaises

Nara

Voilà, c’est ici que s’arrête ma visite de Nara au Japon, une journée bien remplie malgré les températures négatives et mes mains complétement gelées à force de caresser les cerfs trempés, mais ça reste une de mes meilleures expériences au Japon, un vrai dépaysement de voir que la nature et l’Homme peuvent cohabiter en parfaite harmonie, un exemple à suivre ! Donc si vous passez par Kyoto, je vous conseille fortement de réserver une journée pour visiter le parc de Nara, vous ne le regretterez pas !

Enregistrer

[Total : 4    Moyenne : 4.5/5]